• JEU D’ESBROUFE

  • JEU D’ESBROUFE

    Atelier théâtral de la Maison de la Culture Famenne-Ardenne

    Pour tromper son ennui, le Sultan Hesbrouff s’amuse au jeu du licenciement. Dans un décor des Mille et Une Nuits, une fable sur le chômage et la violence du pouvoir de l’argent.

    1996 - 12,5/21 - 88 p. - 6,94 € - 2-87267-017-3

  • LE ROI TELE

  • LE ROI TELE

    Les Kayets d’Houyet

    Un groupe de jeunes se plonge dans les légendes de la région pour mieux comprendre sa réalité faite de crise économique et de perte d’identité, dans un monde de consommation effrénée où s’impose la loi du plus fort.

    1995 - 12,5/21 - 64 p. - 6,20 € - 2-87267-015-7

  • PALAIS DE GLACE, J’AI FROID

  • PALAIS DE GLACE, J’AI FROID

    Emmanuelle Lenne

    Le cadavre d’une femme, découvert dans une villa. En face, un squatt qui abrite une bande de jeunes à la dérive. Des jeunes qui, pour la société et la justice deviendront vite des suspects.

    1995 - 12,5/21 - 96 p. - 6,94 € - 2-87267-013-0

  • SANS INVITATION

  • SANS INVITATION

    Le Théâtre d’Ailleurs

    L’attente d’un groupe de candidats réfugiés qui se découvrent, suspendus à la décision qui fixera leur sort. Question de vie ou de mort dans ce no man’s land étouffant.
    Coproduction du Centre d’Initiation pour les Réfugiés et Etrangers et de la Compagnie du Campus

    1995 - 12,5/21 - 68 p. - 6,94 € - 2-87267-014-9

  • EN VIES… suivi de ENCRE ROUGE SUR FOND NOIR

  • EN VIES… suivi de ENCRE ROUGE SUR FOND NOIR

    Acteurs de l’Ombre - La Zone

    En Vies… : Ici, trois femmes en rupture, en révolte, sur le quai de la gare pour un départ lointain et définitif, montrent combien le statut de la femme est idéologique, culturel et combien le féminisme l’a peu écorné. (Acteurs de l’Ombre.)
    Encre rouge sur fond noir : Etre chômeur et recevoir des allocations à ce titre, est-ce être condamné à l’inactivité totale ? N’y a-t-il d’activité honorable que celle qui aurait une finalité économique, mercantile ? (La Zone.)

    1994 - 12,5/21 - 80 p. - 6,94 € - 2-87267-010-6

  • BOUFFONNERIES

  • BOUFFONNERIES

    Marcel Solbreux

    Au croisement de la farce, de la pantomime, du pamphlet, Bouffonneries trace le chemin inéluctable qui conduit, sous la baguette de l’ordre social et économique, de l’enfance à la connerie.

    1994 - 12,5/21 - 88 p. - 6,94 € - 2-87267-012-2

  • SOIREE PRIVEE suivi de LE TITRE, C’EST CE QUI VIENT A LA FIN

  • SOIREE PRIVEE suivi de LE TITRE, C’EST CE QUI VIENT A LA FIN

    Jeunes CSC, Théâtre des Rues et Compagnie du Campus

    Soirée privée : Dix ans après leur folle jeunesse, des copains se retrouvent. Les dégâts sont considérables. (Atelier de la Cie du Campus.)
    Le Titre, c’est ce qui vient à la fin : Entre travail et non travail, entre la zone et la pelouse anglaise, entre les battants et les laissés-pour-compte, des jeunes jouent à qui perd gagne. (Atelier du Théâtre des Rues.)

    1993 - 12,5/21 - 96 p. - 6,94 € - 2-87267-008-4

  • P.M. (POUR MEMOIRE)

  • P.M. (POUR MEMOIRE)

    Paul Biot, Patrizia Macaux et Giovanni Orlandi

    C’est un thriller et, en même temps, une réflexion philosophique et politique ; une fiction au premier degré utilisant le ressort des tragédies qui renvoie, sans les citer, à la mémoire des crimes nazis et à une réalité actuelle.

    1993 - 12,5/21 - 72 p. - 6,94 € - 2-87267-004-1

  • JUDITH (TROP TOT SANS DOUTE)

  • JUDITH (TROP TOT SANS DOUTE)

    Luc Dumont

    Judith a le cerveau en courant d’air. Côté cœur c’est « comme d’habitude »  : « il » l’a, de nouveau, larguée comme un jouet usagé. Côté monde, c’est l’absurde étouffant dont elle ignore les portes de sortie. Un seul désir l’entraîne : la paix, profonde et définitive.

    1993 - 12,5/21 - 48 p. - 5,45 € - 2-87267-007-6

  • L’ARBRE A MIEL

  • L’ARBRE A MIEL

    Emile Hesbois

    Frechtry était un petit village (de Wallonie ?) isolé au milieu des marais. Aujourd’hui que ceux-ci ont été asséchés, bétonnés, on y a érigé un magnifique monument : une bulle de silence.
    Alors que l’inauguration de cette merveille se déroule devant un aréopage de personnalités, la lumière se coupe. Surgissent du marais, les derniers habitants de Frechtry qui investissent les lieux.

    1992 - 12,5/21 - 64 p. - 6,94 € - 2-87267-003-3

0 | ... | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100